PRÉSENTATION

Quatuor Terpsycordes
Girolamo Bottiglieri, premier violon
Raya Raytcheva, second violon
Blythe Teh Engstroem, alto
François Grin, violoncelle

Prisme des répertoires, multiplicité des approches musicales, kaléidoscope des personnalités. Autant de facettes qui confèrent au Quatuor Terpsycordes son identité unique, à la fois singulière et plurielle. Récompensé lors de nombreux concours internationaux, dont un Premier Prix à Genève en 2001, ce carré d’archets a su faire rayonner un talent multiple de quatre, homogène et complémentaire dans l’alchimie des musiciens, radical et audacieux dans la lecture des œuvres ; tout en gardant toujours à l’oreille le souffle de la muse Terpsichore, fille de musique qui relie le geste et l’esprit: Terre, psy, cordes.

A la scène comme au disque, les Terpsycordes prônent l’éclectisme. Leurs enregistrements, tous salués par la presse spécialisée, reflètent cette volonté de toucher l’essence du texte, à chaque projet, dans une démarche alliant rigueur et fantaisie : Schubert, Beethoven et Haydn révélés par les instruments d’époque (Ricercar et Ambronay Editions), les quatuors de Schumann (Claves) et le quintette avec piano de Vierne (Brilliant Classics) ; sans oublier leur engagement pour la musique moderne et contemporaine suisse (Gerber et Bloch, chez VDE Gallo, et Zanon, chez Claves) et des incursions dans l’univers du tango (Piazzolla, avec William Sabatier) et celui du jazz (avec Maël Godinat Trionyx).

Fondé en 1997, basé à Genève, le Quatuor Terpsycordes a suivi l’enseignement de Gábor Takács-Nagy, avant de se perfectionner auprès de membres des quatuors Budapest, Hagen, Lasalle ou Mosaïques, entre autres. Galvanisés par le contraste des origines (Italie, Bulgarie, USA et Suisse), ses membres éblouissent régulièrement le public des grandes salles de ce monde, comme le Concertgebouw d’Amsterdam, la Salle Gaveau de Paris, la Tonhalle de Zurich, le Victoria Hall de Genève.

Pour cette saison 2018-19, le Quatuor Terpsycordes se produit notamment en Suisse, en France et en Italie. Il sort un nouveau CD avec le bandonéoniste français William Sabatier, consacré à Piazzolla et Piaf, pour le label Fuga Libera. Il prépare un enregistrement d’un répertoire français du XIXe au XXe siècle sur instruments montés d’époque.

Engagé auprès du jeune public, le Quatuor Terpsycordes participe chaque année à des programmes pédagogiques et parraine le projet « Orchestre en classe » depuis 2015.

Avec le soutien de la Ville de Genève

 

Fichier attachéTaille
présentation3.54 MB
biographie1.92 MB
repertoire125.74 KB
Projet Piaf/Piazzolla1.14 MB