Schubert au sommet de son art

Schubert au sommet de son art

Critique du CD Schubert

CD Coup de coeur
La séléction de Philippe Gut, juillet 2016

Schubert au sommet de son art

Fondé il y a moins de vingt ans, l'encore jeune Quatuor à cordes Terpsycordes dont l'intitulé dit bien l'ambition - joindre le geste à l'esprit sous l'égide de la musique-, propose pour son second Cd sous le label Ambronay, de visiter deux oeuvres emblématiques de Schubert: le mystérieux Quatuor N° 12 en ut mineur dit "Quartettsatz" parce qu'il ne se compose que d'un seul mouvement de grande ampleur admirablement abouti du reste et dont on se demande pourquoi le musicien de l'a pas complété par d'autres mouvements; au vrai il se suffit à lui-même. Il est ici parfaitement interprété avec un sens des nuances infini, avec des pianissimi de rêve notamment.

Mais cela vaut tout autant pour le Quatuor n°15 en sol majeur, ultime composition de Schubert pour cette formation, qu'il n'entendit jamais de son vivant (il ne fut joué en son entier qu'en 1850; 22 ans après sa mort!). Ici la vigeur de l'inspiration s'allie à un merveilleux sens du cantabile le tout parfaitement rendu par le Quatuor Terpsycordes qui joue sur instrument ancien. Très beau!